Pour feuilleter l'édition de 1593 sur Donum, le Dépôt d'Objets Numérisés de L'ULg, suivez ce lien.


 

Quelques phrases glanées dans Les Essais. Comme ça, parce que le livre était inlu. Puis, Montaigne à cheval d'un Jean Lacouture fort inspiré, la préface Comte-Sponvillienne à un des textes sur la vanité, et un court passage d'un ouvrage de Marcel Conche. Montaigne truffe ses Dictées de citations latines (heureusement traduites ! mais figurant en fin de volume...), d'où quelques auteurs découverts par son entremise.

« Me donner à autrui sans m’ôter à moi. »


« Je m’engage difficilement… Mon opinion est qu’il faut se prêter à autrui et ne se donner qu’à soi-même. C’est une charge qui doit paraître plus belle qu’elle n’a ni loyer ni gain autre que l’honneur de son exécution. » III 10.


Montaigne, citant Aristippe (l'un de ses maîtres), rétorquant au passant étonné de le voir entrer dans un bordel : «Le vice est de n'en pas sortir, non pas d'y entrer. » III,5


« C'est vivre deux fois que de pouvoir jouir de la vie passée. » Martial cité par Montaigne III, 5 839


« La volupté est qualité peu ambitieuse : elle s'estime assez riche de soi sans y mêler le prix de la réputation et s'aime mieux à l'ombre. »


« Mêle à ta sagesse un grain de folie. » Horace, Odes IV, 12


« Évidemment l'incontinence est nécessaire en vue de la continence et l'incendie s'éteint au moyen du feu. » Montaigne


« Rien n'a plus d'assurance qu'un mauvais poète. » Martial verum nil securius est malo poeta. Martial. II, 17 De la présomption


« Il n'est passion qui ébranle tant la sincérité des jugements que la colère. » II, 31 De la colère p 711


« Quiconque habite partout n'habite nulle part. » Martial I,8 note 3


« On est puni pour s'opiniâtrer à une place sans raison. » I, 15


« La vaillance a ses limites, comme les autres vertus. Sitôt franchies[, les limites], on se trouve dans le train du vice. » (adapté)


« On se cherche des retraites à la campagne, sur les plages, dans les montagnes. [...] Mais tout cela est de la plus vulgaire opinion, puisque tu peux, à l'heure que tu veux, te retirer en toi-même. Nulle part, en effet, l'homme ne trouve de plus tranquilleet de plus calme retraite que dans son âme, surtout s'il possède en son for intérieur, ces notions sur lesquelles ilsuffit de se pencher pour acquérir aussitôt une quiétude absolue, et par quiétude, je n'entends rien d'autre qu'un ordre parfait. » Marc-Aurèle IV, iii 363-4


« Montaigne ne dit pas ce qu'il faut faire, [il n'est pas moraliste], mais ce qu'on fait. C'est en quoi il est philosophe. » De la vanité, 12. André Comte-Sponville.
M. Conche dit de Montaigne qu'il est dyonisiaque. Maître d'érotisme, dixit Lacouture. Montaigne met l'accent sur la salubrité du plaisir et décrit l'amour « comme une agitation éveillée, vive et gaie. » Nietzsche y a vu l'essentiel de son enseignement. (ACS)

 


Statistiques

Membres
16
Articles
2773
Compteur de clics
1688914

Recherche