Le jour revêt ce bonheur d'être, l'air serein,
au flux d'énergie où éclôt le corps
depuis le matin. Le temps glisse sur la peau

entichée de la caresse d'Éole.
Nuages d'effiloche errent haut, blanc
contraste au bleu du ciel. L'accueil fait au corps

s'écoule ardent, aimant y être reçu.
Eau fraiche savonnée par deux mains proches,
jusqu'aux recoins que la sueur a atteint.

Frais n'est pas frisson, mais joie faite à soi
sans éclat, sans redites, tout en tenant
l'intuition qui l'accompagne sans questions.

S'y rejoint une plus constante allégresse
où se promène l'énergie du monde:
l'univers y adhère en nous y puisant.


Entre Rejoindre et En nous y puisant, plus qu'une parenté: une filiation. Temporellement, entre les deux, une décision: celle d'adhérer au vers hendécasyllabique (11 syllabes), sur le chemin non encore atteint de la rime.
Tercet, hendécasyllabe et rimes embrassées qualifient le projet dantesque si abouti dans la neuve traduction entreprise par Danièle Robert. Elle emporte mon enthousiasme persistant. Y cheminer déjà...


Série hendécasyllabique


Écritoire


Statistiques

Membres
16
Articles
2848
Compteur de clics
1867538

Recherche