Être consenti d’un regard,
plus interrogateur que méfiant,

au partage de l’espace davantage solaire
du fond de jardin en matinée

vaut sûrement acceptation
dans une proxémique respectueuse

que l’homme maintient
par rapport au maître

ayant posé su séant
sur la table solaire

qu’il s’approprie ainsi.
Double poste

d’observations réciproques:
le chat, oreilles dressées, regard vif.

L’homme, oreilles couvertes,
regard apaisé, lisant en coin.


Écritoire


Statistiques

Membres
16
Articles
2816
Compteur de clics
1790766

Recherche