Toute certitude est perverse.


La nature est bonne fille
quand on est bienveillant avec elle.


Lire le monde, l'objet même de la philosophie. Lire
: l’objet même de tous les abandons.


Une joie fondée instaure le soi.


Quand un corps rencontre un chemin de joie,
il tend à en faire son chemin de vie.


Tant d’humains n’ont pas accès au soi,
encombré qu’ils sont par leur moi.


Seule une morale joyeuse porte désir de rigueur.


La rigueur sans la joie, à quoi bon la morale ?



Seule une morale joyeuse désire la rigueur.


= Sans désir de joie comme dynamique centrale de l'existence,
à quoi bon la rigueur morale ?


Le havre, terroir de l'intime.

Il s'agit, dit A. Berque, de recouvrer « du qualitatif en retrouvant une terre sans s'y enterrer car le local, le terroir, existe dans une tension créatrice avec le [niveau] mondial ». Cette tension créatrice est ce moment structurel de l'existence humaine qu'il a nommé d'un néologisme obscur mais chargé: médiance. Ce moment est dynamique comme le moment de deux forces, en mécanique. Un équivalent, peut-être plus compréhensible - quoique ! -, est contréité.


L'impatience face au réel impatiente
mais le réel s'en fout !


Le repli rend les ressources disponibles.


Éclats dans le réel
sans réel égo
à mettre en avant.
Feux d'Arty, fils...


Rien ne presse qu'aux parages de l'exil.


Il est une forme
d'ardeur intense qui se
cheville au corps de soi
sans autre apparat
que la vigilance attentive
à ne pas s'outrepasser.


Il avait fait montre d’une telle impatience qu’il n’avait même pas pensé à être.


Chaque impatience dévoile une urgence dérisoire.


Maxi proverbes de l’Inde, traduits et présentés par Jean Rémy et Patrice Serres, Marabout, 2009:
Une lune qui ne peut être vue le 2e jour viendra le 3e.
La patience est une forme mineure du désespoir déguisé en vertu. (M. Gandhi)
Être patient comme la terre.
L’être patient peut régner sur le monde.


L’impatient refuse de souffrir plus longtemps.
Il passe à côté de la joie dont s’imprègnent les sages.


L’impatient piétine davantage que le patient qui chemine le cœur calme, avec moins de pas.


Perdre patience fait plus de dégâts que de la prendre.


L’inutile n’affranchit de nulle impatience.


L’âcre vient à l’haleine des impatients.


L’impatience s’indigne des passe-droits qu’elle n’a pas.


Perdre raison dite
Instiller davantage de raison
dans l’urgence à être
un égo ébouriffé
par un vide sans monde.


L’impatience: ne plus souffrir d’être deuxième.


L’impatience est un caprice qui bouscule sans raison ni effet le temps qui passe.


Trahir une impatience, même légère, éloigne de soi.


Écritoire


Statistiques

Membres
16
Articles
2848
Compteur de clics
1867549

Recherche