Salué par l’oiseau avant la fuite,
entre l’écart et la règle,
il va, content d’un sourire à soi,

disposer le sac pour le ramasseur.
Préparé la veille durant le retrait
qui ensevelit le corps dans la nuit paisible,


il attendait, adossé à la roue,
que la main du matin l’emporte
à la bordure de l’impasse détournée.


Recherche

Statistiques

  • Membres 4
  • Articles 3594
  • Compteur de clics 8938021