Réédition de 1977 d’un ouvrage qui doit être devenu rare en édition princeps, ce Louis Scutenaire avec Magritte est informé ; la phrase autorisée de L. Scutenaire est concise et sied bien à l’art de R. Magritte.
Les deux couples étaient amis. À un point tel que presque la moitié des toiles exposées au Musée Magritte proviennent de la fondation Irène Hamoir, épouse de Louis Scutenaire.

Quelques échantillons en forme d’Inscriptions de L. Scutenaire :

- Il est un des rares hommes qui ne prennent point la potence pour la mort, les moyens pour la fin. (11)
- Il y a une manière, mais surtout une matière Magritte. (14)
- Ses goûts en peinture ? Il n’en a pas. (21)
- Magritte est à la fois très susceptible et très indifférent. (31)
- Il y a de l’hypnotiseur chez ce peintre. (35)
- Plutôt qu’il ne réfléchit, il calcule ou s’enchante. (38)
- Il cherche le réel tel qu’il est en souhaitant qu’il soit sublime.
- La réalité est pour lui la négation de l’impossible. (42)
- Dans ses tableaux, êtres et choses reprennent leur distance. (46)
- Pour s’évader, il s’est servi de sa prison. (55)
- Il a soif de mystères précis. (63)
- C’est un fils de l’ennui. (64)

L’amitié qui unissait ces deux grands, chacun dans leur domaine, a livré cet ouvrage plein d’enseignements. Si vous tombez sur Louis Scutenaire avec Magritte, faites-vous plaisir.


Statistiques

Membres
17
Articles
3127
Compteur de clics
3012331

Recherche

Aphorisme, comme ça...

Les chiens qui aboient
à votre passage
ont un maitre sans laisse.

Textes récents

Mars & Avril 2019: / Un Nulle Part chez Adonis / L'enfant des ravines / Alenti / L'extrême-contemporain / Du corps au repos de soiCe que peut le corpsTentures & volets s'effacentThe sheer piling up / Nous, Humains sur Terre / Nos escarpements dévalentUne mise en garde à vue de la non violence / Premier matin printanier / L'attrait pour les synthèses / Traduction & philosophie / Un journalier de lectures / Le livre de l'année / Faire affleurer la structure syntaxiqueSur les hyperliens / L'embrasure / Recoins nocturnes de soi / Souplesse résiliente♦ Avant les citadines perverses♦ / Activer les possibles, Isabelle Stengers / Lever un lièvre prépositionnel ? L'appât des possibles, Didier DebaiseLa défricheuse & le géomètre / Quelques musardages / Isabelle Stengers, Civiliser la modernité ? /
Februarius 2019: Musardeuses / Demain, l'Europe... bille-terrienneNous tarauderons les indociles / La guerre éperdue des pauvres / Lao-tseu, précurseur de la décroissance ?Bal chez IntemporelMaddy Andrien à la verrière de La Boverie (Liège)Le vent dessine à la villeL'hypostase dévoiléeMétaphore suppositoire, à coups de Comme si / Des univers multiples, Aurélien Barrau / Des multivers pluriformes / Pierre Vialatte en Promeneur littéraire / Musardeuses / Multiplicités de Jean-Clet Martin / Moyenne, la classe, très ! /

Janus 2019: Musardises / Esthétique paysagèreChemins intuitifs dans la matrice vitaleUne duite de joieBénévolat consenti / Nulle Part, le corpsDéfinir la part d'essence incorporéeUne simple averseAh, chaque jour, le laver d'un chant ! / Une musardiseDéfilés citoyens pour le climat / Marronniers médiatiques / Le sage & la thérapeute / D'un gel léger le pas prend / Monolithes intérieurs / Pâlures / Être naturé, deux exemples (en jaune dans l'essai) / Haïkus du matin neuf / La conscience de soi / Similitudes / Qu'on soit ! / Un chemin d'énergie / Assonances musardeuses / Musardises / Se naturer, c'est endosser son essence propre /
Décembrées 2018: 
/ L'empathie, définitions / L'homme vieillissant / Galaxies fait sa géante rouge annuelle / Solstice, l'hiver / Quand le poète Camille Fabry endosse la livrée de l'historien / L'Afrique centrale en son Musée / Les Errants Majuscules / Le renversement des perspectives / « Prendre la réalité pour ses désirs » / Activer les possibles, I. Stengers / L'entretien de presse / L'infiniment réel / Pauses réflexives / Multiplicités / La fréquence / Les indénombrables se dissolvent au fond de leurs ornières (aussi sous le titre: Moyenne, la classe. Très.) / Première pause réflexive /
Novembre 2018: 
/ Spinoza, philosophe en équilibre / L'indéfini & les Protostomiens / Marées magnétiques / Harmoniques vibratoires / L'accueil / Le repli / Aplomb / Le répit / Ariel Suhamy communique le bien chez Spinoza / Godescalc le destiné / Portions de réel / Tenir bon.
Octobre 2018
: / Se résorber dans chaque goutte / Grisaille austèreUn piano, une voix, un écran, un écrin / Penser Spinoza par les bêtesLa peau arrête le regard.Surgi / Pépiements, chorale & L'émulsion de soi / Spinoza, philosophe en équilibreDirimant appel / Entames & finitudes / La serrure / Transcendantal, moi ? / La perfection consiste à être de sa propre nature. (Spinoza) / Droits humains dans la CitéDans l'ombre gercée d'un jardin / Vadim Piankov, ce passeur ! / Le corps s'enfonce  dans ses cocons automnaux.
Septembre 2018
Une paix sereine & sûre / Glanes voyageusesContrejourCopeaux d'instants / Aubade / Il pleut des feuilles d'or / Variétés I, II de Paul Valéry / Similitudes / Les fleuves graves cheminent / Creuser un fil de lecture / Instant / Le silence élague / Intuition
Août 2018
L'intuition, Au fil de l'eau, neuvièmeEntresaison estivale / Un retrait / L'agir & le subi / Un ru / Par frottements par vagues / Une vie monochrome / Une nuit estivale / Retrouver la paix / Les poumons de la ville / Porter attention à / La la la la / L'homme vieillissant / Météo boursière / Composer avec les moutons: Notes de lecture assemblées / L'amateur-expert / La béatitude, késaco ? / Estive, troisième mois /
Juillet 2018
 Camille Claudel une vie par Colette Fellous, La perfection consiste à être de sa propre nature, Un café avec Spinoza, Robert Misrahi, une vie à philosopher la joie, Traité en 32 paragraphes sur les justes principes pour mener une vie droite, Un Sabbat tout en mots-clés, Dynamique formelle interne de l'Éthique de Spinoza, Comités de patronage et les débuts du logement social, Un journal d'estive 24h01, la fin d'une aventure journalistique, Plaisirs de lectures, Citations de nulle part, Un carillon, Estives, Parcours.
Juin 2018 
:  Estives, parcours, Cette femelle obscure, Un écartement convenable, , Un aphorisme sans impatience, Norge, Jardin secret, L'attrait pour les synthèses, Les jardins statuaires, 100 mots sur l'Éthique de Spinoza, Robert Misrahi, Chemins d'estive, L'occupation du monde selon Sylvain Piron, Effraction, Journal au bord d'un havre, L'appel, Shades, L'usage et la règle, Une incompréhension, Le calme jardine la paix au coeur, Comme un insu, S'envisage.
Mai 2018
:  Sans entourloupes, Bruges, 1457-1484: Colard Mansion, Pourparlers, Gilles Deleuze, Guerre civile russe, L'entretien de presse, Marche vers l'excellence, Dont se nimbe, Une vente de livres, Impulsive, Dégoulinées, À l'ombre de la Madeleine, Un sourire si solaire, Une vie met une vie, L'écriture comme incision, Retour attendu: journal au bord d'un havre, Dé-corticages, An oblique ridged on infinity, Spinoza de jardin, Café corsage éveil, Suivre le cours des Pisans avec Emmanuel Hocquard, En boucle Bernard Lavilliers en boucle, Vent baroque, Empreintes, L'étrange pénétrant, Un clair-obscur lumineux, Manuel des agonisants, F. Jacqmin, Appétit du vivre, Mode d'emploi.
Palotin
:  Beaufort, Jusqu'au bord antérieur, Porteuse de liens, À la commissure des écarts, Un professeur de l'Université de Liège traducteur de Whitehead, À l'éveil, Un silence de prieuré, Se cèle, Tumultueuses, Brouillards toxiques.
Clinamen
Âmes profondes, Ruines civilisées, Brasier, La tulipe rouge, Lever un lièvre prépositionnel ?, Inflorescences, Rumeur joyeuse, La vie des plantes, Emanuele CocciaUn fil pas bien chaud, Retour attendu: journal au bord d'un havre, Intégrer le flux.