Une double et timide incursion dans la philosophie allemande

Ne maîtrisant pas la langue allemande, j'ai jusqu'à présent très peu lu sur la philosophie écrite dans cet idiome.

Un auteur, philosophe français, s'est attaché à établir une cartographie lisible de ce qui se nomme la théorie critique. La collection dans laquelle l'ouvrage est récemment paru (janvier 2023) est d'ailleurs bien connue pour sa lisibilité introductive.

La théorie critique affronte la catastrophe européenne avec Horkheimer (ch 1) & ensuite l'ambivalence de la modernité (ch II). Habermas s'attache ensuite à préciser la notion de démocratie (ch III) tandis que Honneth renouvèle la théorie critique à partir des mouvements sociaux (ch IV). L'ouvrage s'attache enfin à établir la théorie critique de la relation au monde et de la modernité emballée avec Harmuth Rosa.

La table des matières de l'ouvrage est lisible dans son intégralité sur le site de l'éditeur.


Et si je suis désespéré que voulez-vous que j'y fasse ? C'est par cette phrase que se conclut l'entretien accordé par Gunther Anders (1902-1992) à Mathias Greffath en 1977. Selon J-M Durand-Gasselin, il n'appartient pas à ce courant philosophique connu en français sous le vocable "théorie critique". Les engagements de G. Anders sont à mes yeux en tous points recommandables.

La traduction française de cet entretien est parue en 2001 aux éditions Allia. Réimpression, 2022, ce qui m'a valu de pêcher l'ouvrage dans ces boites à livres que l'éditeur met à disposition des libraires... Peut-être même bien parce qu'elle trouve un écho puissant en moi face à "la situation" que je me dispenserai bien de qualifier plus avant, tant elle est à bien des égards devenue proprement inqualifiable.

L'entretien est une bonne introduction au parcours philosophique mais aussi civique de cet écrivain qui a traversé le siècle et est passé au travers de ses soubresauts les plus sombres. Souvent, un entretien bien mené avec un auteur est une bonne manière de faire la connaissance d'une personnalité dont nous ne savions rien auparavant. Cette incursion par son intermédiaire dans la philosophie allemande, puis l'anti-nucléaire et le pacifisme, est riche de possibles sujets d'approfondissement personnel. J'en ai maintes fois fait l'heureux constats, notamment avec Chantal Jaquet, Marc Richir, Jean-Clet Martin et Clément Rosset, to name but a few !

 

Recherche

Statistiques

  • Membres 4
  • Articles 3581
  • Compteur de clics 8778314