Lors d'une conférence en duo avec Karel Logist pendant les nuits du paradoxe de janvier 2010 (Liège), il a dit qu'il aurait voulu le sous-titre Nouvelles d'un roman. J'ai donc respecté sa volonté en classant ce roman sous la catégorie "Nouvelles".

Il s'agit d'une vision kaléidoscopique de l'Argentine au travers du plusieurs personnages dont les destins ne se croisent pas forcément. Ce pays d'Amérique du Sud préfigurait ce qui a failli nous arriver lors de la crise bancaire de 2008.

L'écriture de Serge Delaive joue avec divers registres qu'il touche sans y avoir l'air. Très prenant. A relire me suis-je dit en le terminant.

Éditions de la Différence.


Recherche

Statistiques

  • Membres 4
  • Articles 3595
  • Compteur de clics 9051283