ou:

« Elle est retrouvée !
- Quoi ? - L’Eternité !
C’est la mer mêlée/
Au soleil» A. Rimbaud)

Écrire la chanson de la langue première,
Où les murmures coulent comme pulse le sang
Irriguant les replis oubliés d’images éphémères
Accueillies, recueillies, modulées en plain-chant.

Écrire le rythme de l’enfant qui sommeille,
Se glisser avec lui dans la forêt des rêves,
Et avec lui saisir les chaos qui s’éveillent,
Puis tisser la récolte sur le sol d’une grève.

Les yeux dans le partir, cœur et corps dégagés
Du brouillard dense des jours passés et anciens.
Et jeter le voile flou au creux d’une rivière.

Qu’il devienne ferment, levain, limon, prière,
Nourrissant en secret les creux de l’enfantin,
Écrire l’ombre des rêves comme on ouvre un écrin.

Dl 30/03/2012
Contrainte de Karel, écrire un ‘art poétique’ en 14 vers rimés ou libres. (sonnet). Voir Boileau, Rimbaud, Verlaine et tout qui a écrit sur l’art d’écrire de la poésie !


Statistiques

Membres
4
Articles
3563
Compteur de clics
7090454

Recherche