Il fallait qu’on embaume
De regrets en lambeaux
Nos pâles existences
Il fallait qu’on abîme
Les remords éculés
D’une fade souffrance
Il nous fallait occire
Comme on jetterait un sort
Les démons veules et sourds
De nos idées blafardes
Et brûler nos héros
Monter à l’échafaud
Briser nos amulettes
Et renaître du feu
Renaître de nos pertes
Recommencer le jeu
Ouvrir d’autres portes
Se jeter à la mer
Avec en point de mire
Nos plus belles promesses
À tenir.


Statistiques

Membres
17
Articles
3465
Compteur de clics
5820931

Recherche