La rivière me saoule
Son roucoulement mièvre
Exalte ma fièvre

J’ai perdu mes rêves
J’ai perdu l’envie
Je marche à demi

Plus de jour à cueillir
Un printemps en péril
Avril découd un fil

L’ivresse m’indolore
Un torrent me dévore
Il ne mène nulle part

La rivière me saoule
Derrière mes paupières closes
Je la vomis dans un océan de prose


Statistiques

Membres
4
Articles
3552
Compteur de clics
6851606

Recherche