J’étais au port un bateau-mouche
Et je n’osais battre des ailes
Il a suffi de peu de chose
Le rire heureux d’une sirène
Le vent qui parlait par sa bouche
Le vent a déplié mes ailes
J’ai vu l’enfant battre des mains
La danse de l’attrape-mouche    
J’étais au port un bateau-mouche
Ai-je vraiment pris mon envol
Me suis-je noyé dans mon rêve ?
L’eau clapote contre ma coque…


Statistiques

Membres
17
Articles
3445
Compteur de clics
5669510

Recherche