1. Pour s’envoler, l’oiseau  
n’a nul besoin de posséder le ciel.
Il lui suffit d’être capable de voler.
Avec aisance.

2. Pour s’échauffer, le corps
n’a nul besoin de l’extrême jouir.
Il lui suffit d’être capable de s’embraser.
En toute candeur.

3. La plénitude va et vient dans le corps,
se pose parfois
là où elle est conduite.

4. L’oiseau va et vient dans le ciel,
se pose à volonté là où
il perçoit moins de danger.

Cette liberté, sa force.


Recherche

Statistiques

Membres
4
Articles
3552
Compteur de clics
7379273