S’émancipe une raideur  
qui se dissout dans l’éveil.

Le muscle a appris l’offrande  
du corps dans le souffle.

Une joie calleuse colle au désir
du jour neuf qui avance.

La lumière suit le chemin du soufre
dans la pénombre intestine.

L’éveil est coi face  
à la beauté du monde.


Recherche

Statistiques

  • Membres 4
  • Articles 3595
  • Compteur de clics 9051288