J’ose les joies répétitives
des sons nés dans l’oreille
de Nathalie Loriers.
Le jazz découvre son humeur
dans la boucle.
Il harmonise mes cellules,
les fait discrètement danser
sans rien y laisser paraître.
J’y retrouve un repaire,
des repères.

Sur les Moments d'éternité de Nathalie Loriers.


Recherche

Statistiques

  • Membres 4
  • Articles 3595
  • Compteur de clics 9051246