La mer s’insinue dans la pliure de la terre  
et se surprend à lécher ses lissures  
pour rétablir son unité velue.

La mer se courbe, insondable coulage,  
pour s'offrir un écart d’eau  
dont la stabilité lui évite  
trop de pollutions nocturnes,

à moindre mal pour son subconscient esthétisant.


Statistiques

Membres
17
Articles
3445
Compteur de clics
5669500

Recherche