ARCHIVAGE DE LA LÉONARDIENNE,
TOUTES SOURCES CONFONDUES AFFLUANT EN UN CLASSEMENT CHRONOLOGIQUE UNIQUE


PLAN

Chronologiques

Le contenu du répertoire dématérialisé sur PC

Les fardes

Les deux répertoires sont identiques

Comment intégrer les revues ?

Comment intégrer les livres ?

L'index

Ce programme d'archivage

Le bien fondé de ce projet fédérateur

La créativité appropriée à ce projet d'envergure

Une transition

Un intellect à amender


Chronologiques

C’est le système de classement après lecture qui demandait réflexion; elle s’est matérialisée sous forme d’une intuition majeure qui s’est mise en place & affinée en ce milieu du mois de mars 2022:

& si un classement chronologique unique permettait de le relier à ce carnet ? À l'heure actuelle, je ne consulte jamais contenu des fardes qui rassemblent les nombreux printouts en provenance de la toile. Ces articles sont pour l’instant répartis thématiquement dans des fardes différentes, que je ne consulte JAMAIS, ce qui ne participe pas du tout d’un classement auquel je peux me référer pour le consulter après coup pour en préciser le contenu, en appréhender mieux le sens & l’utiliser à bon escient pour alimenter la réflexion qui déboucherait sur l’une ou l’autre production textuelle destinée à NP, & à terme à rejoindre un très éventuel LIVRE assemblant l’arborescence conceptuelle dont il sera question plus bas.

Dans le système strictement chronologique en train de se mettre en place, une farde intitulée 196, même numérotation que le carnet courant, contiendra tous les articles découpés dans des revues et imprimés à partir de la toile pendant le durée de vie d'un carnet (200 pages A5) accueillant mes élucubrations, càd environ deux mois.. Le contenu de la farde 196 s’établira lorsque le carnet sera plein en imprimant le dernier jour avant le passage au carnet 197.


Le contenu du répertoire dématérialisé sur PC intitulé 196 sera alors imprimé pour être collé en guise d'index dans les dernières pages du carnet, réservées à cet effet..

Le répertoire dématérialisé sur PC contiendra

      • les fichiers que j’ai moi-même « tapé » sous le titre 196 2022 mois t... é...;
      • les nombreux printouts glanés sur le web: ces fichiers seraient aussi nommés en commençant par le répertoire dans lequel leur version électronique est rangée, 196 en l’espèce, suivi de l’identification de leur contenu et, pourquoi pas de la date;
      • des articles numériques des revues auxquelles je suis abonné, uniquement ceux que je retiens après lecture parce qu’ils sont susceptibles d’alimenter l’arborescence que je mentionne plus bas;
      • les textes publiés sur Nulle Part, par contre, demeurent rangés dans JOURNALIER 2022. Aucun changement. Raison: Joomla me permet de les retrouver facilement en ligne et il est plus simple qu’ils figurent sous un principe chronologique plus général, à savoir l’année en cours.

Les fardes, elles,

  • sont physiquement rangées dans le meuble de mon bureauréservé à cet effet
  • et portent l’étiquette du carnet (196) auquel chacune correspond;
  • contiennent
      • les fichiers que j’ai tapés,
      • les printouts imprimés (puisque leur lecture est celle qui « encombre » tant les bureaux puis les fardes thématiques auxquelles je ne fais jamais référence;
      • les articles découpés dans les revues auxquelles je suis abonné (dit en passant, celles qui jamais ne se voient découpées pour rejoindre le système de classement pourraient voir leur abonnement supprimé).

Les deux répertoires sont identiques:

  • le répertoire dématérialisé sur PC
  • et le répertoire physique dans la farde.

En effet, ils correspondent en fait à la progression chronologique du carnet qui recueille désormais uniquement mes propres écritures / élucubrations en fonction de mon cheminement propre.

C’est un idéal vers lequel tout système de classement tend. Il ne donnera pas lieu à rattrapage avant la date du 15 mars 2022. Fô pas pousser, non plus ! Cela ne doit pas devenir obsessionnel. Juste, à partir de maintenant, bénéficier de cette intuition majeure.

La farde correspondant au carnet porte le même numéro que lui: cela facilite leur appariement physique. C’est vraisemblablement pour moi le meilleur moyen (pour mon usage propre) de conserver la trace du cheminement intellectuel & physique quotidien.

Pourquoi n’ai-je jamais pensé à ça ? Peu importe, d’ailleurs. C’est ainsi.


Comment intégrer les revues auxquelles je suis abonné à leur version papier et que je ne remue JAMAIS une fois qu'elles sont classées dans des caisses elles-mêmes rangées dans des armoires ? Probablement, en n’en retenant physiquement que les articles marquants, qui font l’objet d’une réflexion écrite subséquente dans le carnet, et trouvent dès lors place dans la même farde physique.

  • Les revues physiques dont l’abonnement donne accès à leur version numérique permettraient d’engranger sous forme numérique les articles retenus, ne fut-ce que "pour info", après lecture dans le même répertoire de classement dématérialisé sur PC ET dans le classement physique dans les fardes.La revue serait alors recyclée.
  • Les articles retenus dans celles sans accès à la version numérique ne rejoindraient physiquement que les fardes où ils risquent bien de ne se voir jamais relus. Sauf Si & Seulement SI le répertoire en fin de carnet les dynamise en s'intégrant d'une manière ou d'une autre dans l'arborescence notionnelle.

Comment intégrer les livres qui rejoignent la LÉONARDIENNE ?

En téléchargeant l’appli babelio sur mon smartphone et en scannant son isbn dès qu’il rejoint son havre définitif. (Une pensée à cette amie qui a fait bénéficier de sa trouvaille ses amis sur le visagier).

Un plan pièce par pièce de la LÉONARDIENNE dans la maison devra s’établir pour servir de guidage; il sera notamment utile à mes héritières après mon décès & un embryon existe déjà pour la petite bibliothèque.


L'index de l’ensemble du système de classement consisterait en la saisie par capture d’écran du répertoire sur PC, ce qui signifie que les mots-clés devraient figurer dans le titre des fichiers dématérialisés. Le monde ne s'est pas créé (ni déglingué!) en un jour !

Chaque fois qu’un carnet physique est complet, un nouveau est entamé ET une nouvelle farde est ouverte, que la farde précédente soit complète ou non. Je pourrais d’ailleurs jouer sur l’épaisseur des fardes puisque je possède deux types de dos, étroit et standard.


Ce programme d'archivage constitue un idéal vers lequel tendre progressivement. Sa mise au point simple en facilitera la réalisation concrète.

L’objectif à terme sera d’utiliser ce système d’archivage au classement chronologique pour mettre au point UNE ARBORESCENCE THÉMATIQUE DE MOTS-CLÉS liant mieux les essais déjà publiés & à publier sur Nulle Part.

Car, évidemment!, les essais dématérialisés sur NP se matérialiseront physiquement dans les fardes en rejoignant le répertoire du classement chronologique, ce qu’est déjà en partie le répertoire « journalier 2022 ».

Il est d’ailleurs envisageable que les essais & les textes poétiques soient eux-mêmes rassemblés, sous forme de doublons, dans le sous-répertoire intitulé du numéro que porte le carnet (196, dans l'exemple filé ici).

Le peaufinement de cette intuition majeure aboutit dès lors en un système unique de classement de nature strictement chronologique dont la LÉONARDIENNE.profitera indubitablement en s'allégeant par la même occasion de nombreux poids morts.


Le bien fondé de ce projet fédérateur des différents flux qui alimentent l’intellect de soi va de soi à soi, sans postérité ni possible, ni souhaitable pas plus qu’une universalisation quelconque ne serait même ne fut-ce que suggérée. Il s’agit de la sorte d’opérer une optimisation d'usage strictement personnel ayant pour objectif, à terme, de rendre envisageable une synthèse de plus en plus poussée de certains concepts qui s’opérationnalisent en cheminant depuis plus de dix ans sur NP.


Autrement dit, ce projet permet(tra) de procéder à une transition sans coutures ni bruits excessifs entre

  • l’analytique qui met au point chaque concept séparément des autres
  • & le synthétique qui procède
    • au chevillement,
    • à l’assemblage de quelque concept avec un ou plusieurs autres en procédant à l’ajustement des uns aux autres au cœur d’une arborescence conceptuelle à construire en acoquinant
      • les branches,
      • les embranchements,
      • les déhanchements,
      • les bifurcations,
      • les enchainements,
      • les enchâssements,
  • dont certains existent déjà sans être intégrés dans cette arborescence conceptuelle toujours dans les limbes. Elle émergera peut-être avec le temps.

La créativité appropriée à ce projet d'envergure est susceptible d’être bien mieux soutenue en avançant intuitivement sur cette voie escarpée.

La mobilisation énergétique trouvera à s’entretenir dans ce projet au long cours.

Il pourrait également aboutir à terme sur un nouveau site distinct de NP.

C’est très enthousiasmant tout cela !


Un intellect à amender

C'est notre entendement qu'il s'agit de réformer ici ou, plus élégamment dit, après Bernard Pautrat, notre intellect qu'il s'agit d'amender. Spinoza en avait fait un Traité... C'est en effet en amendant continuellement l'intellect que le cheminement d'une vie s'intègre de mieux en mieux à la voie qui chemine sous le corps centré dans une tension, un effort, une impulsion les plus continues possibles. La voie empruntée fait corps avec le soi.

Cet archivage chronologique intègre de la manière la plus complète possible les différents flux alimentant l'intellect dont l'amendement s'affine à mesure que le traitement de ces flux s'unifie en accomplissant des essais dont l'arborescence est à construire, mais pas à constituer; des tas de pistes, de traitements coexistent sur NP sans encore avoir bénéficié d'une pareille convergence; elle constituerait une forme d'aboutissement. Cette entreprise est non datable...

Une chronologisation documentaire peut tout d'un coup unifier les données d'une traversée, d'une transversalité qui se rend ainsi davantage susceptible de passer à gué, les pieds au sec. Qu'une vie se densifie ainsi tient d'une désormais longue pratique du silence relatif en une silencieuse ascèse de soi.

 

Statistiques

Membres
4
Articles
3552
Compteur de clics
6864965

Recherche