Outils de défrichage

 

Alors que les hypostases & le plan d'immanence ont trouvé à se définir en lisant Faut-il brûler les postmodernes ? de J.-C. Martin, le rhizome va s'épancher ici avec la progression lente de la lecture de l'introduction de Mille plateaux qui lui est consacrée. L'éclairage outillé y est également mis à contribution.

Botanique

source Floranet

Rhizome: tige rampante souterraine qui porte

 Ces organes végétaux souterrains constituent des formes de réserves par lesquels les plantes peuvent se multiplier de façon asexuée.

L'adjectif rhizomateux désigne

  • un organisme qui a une forme de rhizome
  • ou un végétal dont le système racinaire est pourvu de rhizomes.

Rhizophage désigne un animal qui se nourrit de racines. In F. Ramade.

Rhiza est le mot grec pour racine. Il désignait les racines médicinales & plus largement une touffe de racines, ce qui est enraciné.

Le mot grec rhizoma est dérivé du verbe rhizoun, enraciner &, par extension couvrir de plantations.

Au figuré,

  • souche d'une famille,
  • fondement d'une chose concrète,
  • origine d'une chose abstraite.

Rhizotome désigne un coupe-racines.

Rhizoctone était en usage chez Lamarck.

Rhizocarpé désigne une plante dont les organes reproducteurs poussent sur les racines.

Rhizophylle, chez Jourdan

La classe des Rhizopodes concerne des protozoaires à pseudopodes.

Poursuivre sur le versant botanique du rhizome en suivant ce lien renvoyant à wikipedia.


Le Grand Robert historique signale enfn un emploi métaphorique (1976) dans un essai de D&G portant ce titre (& repris en introduction de Mille plateaux). Cet emploi évoque, en opposition à racine, le caractère irrégulier & proliférant des structures de pensée. Nous y voilà donc, aux Mille plateaux.


Convention: L'ouvrage a été pensé & écrit par deux auteurs: Gilles Deleuze & Félix Guattari. C'est Arnaud Villani qui a introduit ce D&G bien pratique pour les désigner comme ce collectif autoral (et non une marque vestimentaire donc !).


L'introduction commence par distinguer trois figures du livre, dresse une typologie à trois entrées: le livre est un agencement qui se distingue en

  1. livre-racine: c'est le livre classique comme belle intériorité organique, signifiante & subjective. 11
  2. le système racielle ou racine fasciculée par multiplication de racines secondaires venant se greffer sur la racine principale " qui a avorté ou se détruit vers son extrémité. Il ne rompt pas vraiment avec le dualisme" 12
  3. " Le multiple, il le faut faire... à force de sobriété, au niveau des dimensions dont on dispose, toujours n-1. Soustraire l'unique de la multiplicité à constituer; écrire à n-1. Un tel système pourrait être nommé rhizome." 13

Les bulbes & les tubercules sont des rhizomes.

D&G s'opposent à la grammaire générative de N. Chomsky. Ils remettent en cause l'arborescence comme pseudo-multiplicité.

Comme le signale aussi Wikipedia sur le rhizome en philosophie, D&G cernent six caractères approximatifs du rhizome dont se dégagent six principes:

  1. principe de connexion,
  2. principe d'hétérogénéité,
  3. principe de multiplicité,
  4. principe de rupture asignifiante,
  5. principe de cartographie,
  6. principe de décalcomanie.

 La conversion du regard que propose le rhizome est un écartement de l'arborescence descendante: "il se peut que les schémas d'évolution soient amenés à abandonner le vieux modèle de l'arbre enraciné & de la descendance." 17

Le 4e principe de rupture asignifiante: "sagesse des plantes: même quand elles sont à racines, il y a toujours un dehors où elles font rhizome

  • avec quelque chose,
  • avec le vent,
  • avec un animal,
  • avec l'homme.

" & toujours suivre le rhizome

  • par rupture,
  • allonger/prolonger/relayer la ligne de fuite,
  • la faire varier,
  • jusqu'à produire la ligne
    • la plus abstraite,
    • la plus tortueuse,
    • à n dimensions,
    • aux directions rompues
  • conjuguer les flux déterritorialisés.

" Suivre les plantes: on commencera par fixer les limites d'une première ligne d'après des cercles de convergence autour de singularités successives. Et puis on voit si, à l'intérieur de cette ligne, de nouveaux cercle de convergence s'établissent avec de nouveaux points situés

  • hors des limites
  • & dans d'autres directions.

" Écrire, faire rhizome,

  • accroitre son territoire par déterritorialisation,
  • étendre la ligne de fuite jusqu'au point où elle couvre tout le plan de consistance en une machine abstraite. " Mille plateaux, 16-19

Faire rhizome,

  • écrire,
  • rompre,
  • allonger,
  • prolonger,
  • relayer,
  • faire varier les flux,
  • conjuguer les flux,
  • les accroitre,
  • les étendre,
  • fuir,
  • s'éloigner d'un non-centre car le centre/le pivot/la racine ne signiferait rien pour le rhizome.

Bribe

Mais en quoi consiste cette consistance qui se laisse mettre en plan, s'auto-organise en se cartographiant, à  mesure qu'elle se constitue en consistance ?

Dès que la constitution consiste à prendre consistance (dès que la sauce a commencé à prendre), c'est la cartographisation du plan qui entre en jeu, est à la manoeuvre.

Dès que le plan

  • devient cartographiable par rupture, allongement, prolongement, relais, variation, conjugaison, accroissement, extension, fuite, l'acte de cartographisation peut avoir lieu;
  • comporte un nombre minimal de ruptures, d'allongements, prolongement, relais, variations, conjugaisons, accroissements, extensions, fuite,
    • il (le plan) acquiert de la consistance,
    • & il devient cartographiable, l'action de cartographier le plan peut avoir lieu.

Tout réseau est-il/fait-il rhizome ? Un réseau notionnel/terminologique ? S'il n'a pas de centre mais avec ligne de fuite, peut-être. Un ré-zhome ? Le rhizome nous enracine. Chacun/Chacune différemment. C'est en devenant cartographiable pour nous-même que "la clarté" peut se faire en nous & que le chemin de l'éveil peut éventuellement commencer à faire trace. Est-ce en devenant le/la cartographe précis, lucide de notre cheminement rompu, allongé, prolongé, relayé, varié, conjoint, accru, étendu, consistant, densifié, croisé que le cheminement acquiert de la consistance à nos yeux? "Si l'éveil ne fait pas sens" (Bonardel), il rejoint le 4e principe qui constitue l'un des caractères/principes du rhizome. Ne pas faire sens est asignifiant.


Cette aventure au long cours que constitue le parcours d'une vie s'appréhende en bref dans ce parcours récent: Intégrer le flux, Les organes de l'ombre, Dégager les axes, Une respiration méditative à l'équinoxe des souffles, Rhizomes, Vacuités, Françoise Bonardel; mais aussi Lilian Silburn & Catherine Despeux comme ouvreuses, l'une pour l'Inde & le tantrisme pour la première & la Chine du taoïsme zen pour la seconde.


Statistiques

Membres
17
Articles
3429
Compteur de clics
5379946

Recherche