L'intérêt pour ce roman fut engendré par un dossier consacré à l'auteur & à son traducteur dans Le Matricule des Anges, décembre 2021.

Un ovni littéraire.

Un dépaysement total.

Une expérience de longue haleine: 692 pages.

Un temps suspendu au-dessus d'un ailleurs.

Laurent Lombard, le traducteur, est devenu un expert dans cet univers ample & pleinement déployé autour d'une écriture tirée au cordeau.

Une immersion tangentielle au milieu du silence.

Un univers clos (première partie).

Des peaux, sans plus.

 Le ton, le temps, son absence.

Tout concourt au silence intérieur.

Les ouvertures, un rythme inédit, un séminaire, impressions furtives, le grain d'une peau.

Corps de séminaristes niés, contrôlés.

Même les pyjamas s'enfilent & se défilent sous couverture.

Pourtant, les corps reviennent en force.

Tout fait signal.

La moindre effluve corporelle.

Le plus petit cm2.

Prendre conscience que Le Matricule des Anges a rencontré un auteur majeur en A. Moresco.

Un de ceux dont la plume fait prendre grand & bon plaisir à fendre les flots de ses pages.

 

Statistiques

Membres
4
Articles
3563
Compteur de clics
7090481

Recherche