Une époque au tournant du XIe et du XIIe siècle

Dépaysement total en forme d'une double traversée: ce couple mixte (il est juif, elle était chrétienne, de haut rang; l'amour la convertit à la religion du mari.) et le droit de poursuite de l'auteur qui imagine leurs cheminements sans sa voiture...

La lecture se voit offrir une double descente vers le Sud, en direction de Marseille: celle de l'auteur, ce je en voiture et ce qu'il tente de reconstruire de la descente du couple mixte à la fois accueilli par les communautés juives des villes traversées telles qu'Orléans & Bourges ET pourchassé par des chevaliers chrétiens bien au fait de l'argent qu'il y a à se faire en retrouvant Vigdis dont le corps a été mis à prix par son propre père; il tient à récupérer sa "chose" !

Elle se défait de tous ses repères. Cela est admirablement bien rendu. Elle sera Hamoutaï /Sarah en intégrant sa belle-famille.

Dix parties, autant d'étapes dans ce livre-voyage: I Le mont de Jupiter / II Rouen / III La fuite / IV Narbonne (chez le père) / V Moniou / VI La traversée / VII Le Caire / VIII Nájera / IX Cambridge / X Le trésor de Monieux

Donné à vivre un mariage mixte dans ce haut Moyen Âge déjà fréquemment parcouru grâce à des lectures confinées autour de Hildegarde de Bingen, de Christine l'admirable, Juette aussi... une autre béguine... Des allusions aux hérétiques cathares aussi !

J'aime ces microsomnolences d'où remontent maints souvenirs personnels de la région narbonnaise. Une façon élégante de tisser ma propre place dns ce roman aux amples allants. Je suis enchanté d'avoir été inspiré par la presse néerlandophone qui m'en a livré le goût (DeMorgen et/ou De Groene Amsterdammer).

Et puis soudain monte une rumeur persistante qui impose une quatrième époque, tant présente est la pluie dont la violence de ses gouttes projetées au sol ramène dans les pages du livre la nuit tôt venue qui contrecarre le moindre interstice de sécheresse foulée quelque temps auparavant pour y conduire diverses épluchures, chairs végétales avariées de fruits & légumes au compost du jardin. Ce sont à ces bonheurs simples qu'une humeur égale se maintient au creux de soi.

Il est temps de réintégrer le réel simple. Provisoirement.

Un emprunt en bibliothèque publique détermine le rythme de la progression... Stefan Hertmans a la main sûre: elle emporte la lecture bien plus sûrement qu'un film ne le ferait. Chapitres courts, dialogues intérieurs à ce coeur converti d'Huppertal. Se laisser nimber par cette période révolue qui se (dé)ploie en nous, touche par touche.

 

Recherche

Statistiques

  • Membres 4
  • Articles 3595
  • Compteur de clics 9055062