Les monographies de l'Institut du Patrimoine wallon bénéficient toujours de l'appui de chercheurs pointus dans leur domaine.

Il vient de publier sous la plume de Françoise Fonck une étude de 163 pages consacrées aux Maisons du Peuple en Wallonie.

Le sujet est mis en valeur sur un papîer glacé en quadrichromie. Bel hommage à ces hauts lieux de luttes ouvrières du passé. Les détails architecturaux s'apprécient sous l'oeil exercé d'un très grand professionnel de l'objectif : Monsieur Guy Focant. Un régal !

On y voit la tension architecturale qui a présidé à l'installation et à l'essor d'un système économique ouvrier. Les Maisons du peuple rassemblaient, souvent pas loin des églises, les travailleurs qui ne se reconnaissaient pas dans les valeurs chrétiennes. Beaucoup d'activités étaient hébergées dans ces maisons du peuple: fanfares, sociétés de gymnastique, théâtre amateur et dès avant la deuxième guerre mondiale des séances de cinéma qui persisteront jusqu'au milieu des années soixante.


Statistiques

Membres
17
Articles
3445
Compteur de clics
5669378

Recherche