Voici mes notes retranscrites en français (en italiques, quelques « catty remarks » de ma part !) Conférence-débat sur l’économie coopérative organisée par le groupe parlementaire PS et Spa.
http://www.iev.be/Activites/Conference-debat-sur-l-economie-cooperative.aspx
***
Stefano Zamagni (Italie) est le vice-directeur du Bologna Center, campus européen de l'Université Johns Hopkins, université privée américaine. Quelques réflexions théoriques sur le sujet.
La coop = meilleure manière de gérer des biens acquis en commun. Là où il y a bcp de coops, cela augmente la cohésion sociale.
Défis:  
1. Traduire la démocratie en pratique, organiser la gestion interne de façon démocratique ; sinon les gens vont tôt ou tard vous dire « vous parlez bien mais vous agissez mal. »
2. Comment financer la croissance. C’est un nœud gordien, pour l’orateur. 
3. Selon lui, nécessité de former les gestionnaires de coopératives et donc de créer une business school européenne pour les coops – mais il prêche pour sa paroisse… américaine là !
Larry Haiven (CDN) St  Mary University, CDN, est venu présenter le programme d’études en trois ans (=master) et en deux ans (=diploma),  à des coûts… américains (28.000 CDN DOLLARS).
Les coops sont plus « soutenables », sont compatibles avec une croissance plus faible pour rencontrer les besoins d’une communauté, sont un lien entre le passé et le futur.
Il constate que, dans les manuels d’économie, la forme coopérative de sociétés commerciales est peu voire pas du tout abordée.
53 personnes sont diplômées de St Mary depuis 2003  (sur 100 inscrits au départ). Beaucoup étaient sponsorisées par leur (riche) coopérative.
Le prof. Zamagni accueille les stagiaires une année sur deux en Italie pour leur faire visiter des coopératives italiennes d’Emilie Romagne. L’autre année, ils vont en Espagne… (Mondragon)
Bref, un bateleur… Je me demande pourquoi on l’avait invité !
Peter Hunt travaille au Royaume-Uni pour Mutuo:  http://www.mutuo.co.uk/ Il présente d’abord un Powerpoint avec musique avant  de prendre la parole; euh… J'ai vu mieux comme idée de conférence. Il (re)présente ensuite de façon détaillée l’ensemble des activités de Mutuo, dans le domaine très contemporain du lobbying en faveur des coopératives. Ils ont rédigé un manifeste disponible sur leur site.
Les objectifs :
Résister à la « demutualisation », éduquer les hommes et femmes politiques,
construire un consensus pour les « mutuals » et fournir des preuves que cela fonctionne.
Au Royaume-Uni, il fait état de succès, notamment par l’insertion de quelques mots dans la déclaration gouvernementale de D. Cameron (conservateur). Il établit la liste des domaines dans lesquels des  « mutuals » sont actifs, la santé (144), le logement, des écoles privées coopératives (338), des fondations de supporters de football (184) et 5 lois en parlent.
Madame Hilde Vernaillen, Présidente de FEBECOOP et Chief Executive Officer de P&V, a présidé les débats.  
http://www.pv.be/fr/accueil/pv-lentreprise/historique.html

Bernard Brun a présenté le groupe québécois Desjardins: http://www.desjardins.com/fr/groupe financier, 70% de la population québécoise est membre d’une coopérative. Il existe 3300 coopératives et mutuelles au Québec, 9.000 pour l'ensemble du Canada. 85% des coopératives sont non financières. Chiffre d’affaires grlobal: 26 milliards de dollars CDN, actifs représentent 170 milliards pour le Québec (262 pour le Canada).
Le taux de survie d’une société coopérative est deux fois plus élevé qu’une société commerciale normale. 62% survivent à 5 ans, 44% à 10 ans.
90.000 emplois directs. 400.000 entreprises sont membres de Desjardins. =12% du volume de l’épargne, 12% du crédit.
Un historique sur Alphonse Desjardins (1854-1920) figure sur le site.
Ce sommet international des coopératives a déjà eu lieu. Des docus peut-être intéressants.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Paul Magnette a ouvert les débats, est resté plus d’une heure tandis que Johan Vande Lanotte les a clôturés en arrivant juste à point nommé pour ne vraiment rien entendre de ce qui s’était dit…. Mais bon, ce sont des gens fort occupés...

 

L'IEV, qui a organisé ce colloque sur l'économie coopérative, a aussi rédigé une note sur l'état de la question. Bon résumé de ce colloque auquel j'ai assisté. Le lire ici. L'introduction amplifie la réflexion concernant la Belgique.


Statistiques

Membres
17
Articles
3465
Compteur de clics
5823925

Recherche