Le passé s’est décomposé,
Son histoire a chu par bribes
Dans la poussière des temps anciens,
Là où ont reposé avec elle les ossements
De frères à jamais inconnus.

Et la poussière s’est reliée
Au présent de la vie,
Elle a construit d’autres histoires,
Elle a nourri d’autres espoirs
Ou d’autres désespoirs
Aux racines inconnues.

Le passé s’est recomposé,
Ignorant de lui-même,
Rejouant les mêmes scènes,
Sous l’emprise de la poussière
Des ossements anciens
De frères à jamais inconnus.

5 Mars 2012 dl


Statistiques

Membres
4
Articles
3552
Compteur de clics
6852097

Recherche