Se suivent les injonctions
médica-menteuses.

S’explore le sommeil
comme porte de sortie possible
des angoisses récurrentes.

Le corps apaisé,
l’esprit décroche.

L’un respire court,
bouche souvent ouverte
sur l’abysse.

The other releases
its firm grip
on worriedness.

À cet âge-là,
le provisoire c’est l’oubli.

Et la paix du couloir...
penseront certains...

Et d'autres iraient même
jusqu'à remplacer
couloir par personnel...

Parler, rassurer,
répondre à deux questions,
dire que l'on revient bien vite

remplace assomoirs
et gourdins chimiques !


Statistiques

Membres
17
Articles
3477
Compteur de clics
6000252

Recherche