S’hébergent sous le toit
d’innombrables gazouillis
en de pérennes nids.

D'un faufilé
ils sont dehors,
ils s'éclipsent à l'intime.

Elles circulent
libres d’aller et venir
entre leurs alvéoles

ventilées
sous la matrice
et les fleurs.

Leurs coquilles
colorées
s’accolent

aux feuilles
grasses
du laurier.

Elles remuent
le sable sous les pavés
pour y loger.

Ils batifolent
sans souci
deux à deux.

Une saine
diversité
animalière

vit à nos côtés,
pacifiée et
adventice.


Statistiques

Membres
17
Articles
3444
Compteur de clics
5668126

Recherche