Intensité & sagesse du désir. Tout désir intense est sage sur les chemins escarpés du Cachemire. Voici sept ans déjà, le premier tome avait fait l'objet d'une brève annotation sur Nulle Part. Y voir en suivant ce lien, une manière de patience en attendant que s'accomplisse & s'intègre la lecture de ce tome neuf.

Le parcours personnel accompli depuis lors sur Nulle Part y verra des continuités, des liens aussi entre philosophie occidentale (Spinozisme) & sagesses extrême-orientales, ici le tantrisme dans sa forme shivaïste du Cachemire. Les autres essais classés dans ce recueil (L'Inde au coeur /Tantrisme) creuse ce sillon.

L'ouvrage consiste en un feuilleté de sept chapitres: d'une part des coeur à coeur, relatant son initiation personnelle par une yogini ayant apparemment adopté le nom d'une divinité ancienne & d'autre part des chapitres établissant le lien avec la tradition tantrique du shivaïsme du Cachemire.

D'une écriture poreuse & fluide, le dernier chapitre entreprend de ramasser un viatique pour la vie quotidienne, notre vie. Il est intitulé Nettoyer le champ de la peur. Trois gouffres & cinq cuirasses sont passés en revue:

gouffres cuirasses
 manque d'amour  temps
culpabilité espace
égo union à la totalité & le manque
  la connaissance absolue et son manque
  la créativité & son manque

Il plaide ensuite en faveur de la présence qui fleurit dans le silence intérieur en observant tour à tour trente-six aspects de la réalité reconnus par le shivaïsme & « formant les bases de notre expérience ». Glossaire, 187

L'auteur possède un site: www.danielodier.com

Le premier des deux ouvrages consacrés à son initiation a également fait l'objet d'un bref compte-rendu sur Nulle Part: voici le lien.


Note d'accompagnement

Françoise Bonardel, d'une lecture plus récente, commente cette oeuvre de la façon suivante dans son Bouddhisme tantrique & alchimie, 2012:

« L'engouement des dilettantes occidentaux & autres pratiquants tantriques autoproclamés pour ce néotantrisme non moins imaginaire pourrait bien être le dernier vestige de la fascination qu'exerça d'abord l'Inde sur les Européens...

Ainsi le Tantra, hindou plus que bouddhiques d'ailleurs, est-il fréquemment présenté comme une alchimie de l'amour doublement performante puisque capable de satisfaire à la fois l'appétiti sexuel des Occidentaux & leur attirance pour un ésotérisme facile d'accès. »

En note, « Cf., par exemple, D. Odier, Désir, passion & spiritualité, Paris, éd. J.-C. Lattès, 1999 »

De tous temps, le sentiment que les approximations de l'auteur celait "quelque chose". Voilà cette chose impeccablement nommée désormais !

 

Statistiques

Membres
17
Articles
3437
Compteur de clics
5553869

Recherche